MEMOIRE D'EAU . Fontaines et lavoirs de l'Ardèche
article paru le 02/12/2014 - rubrique : Evenement
photoDepuis l'arrivée dans chaque foyer de l'eau courante dans l'entre deux guerres et des machines à laver dans les années 1950-1960, fontaines et lavoirs sont devenus la plupart du temps des équipements obsolètes.
Beaucoup de lavoirs ont été détruits et le chant de l'eau s'est tu…dans bien des fon-taines.
Pourtant, fontaines et lavoirs furent des équipements essentiels, objets de tous les soins et de tous les efforts. Lieux de mémoire historique, les fontaines et les lavoirs sont également des lieux ethnologiques et esthétiques.
Parfois sacralisées ou objets de traditions populaires, ce sont des lieux de ren-contre ; on se croisait et s'interpellait autour d'une fontaine, tandis qu'au lavoir, endroit féminin par excellence on chantait ou médisait.
Au même titre que les églises, les fontaines et lavoirs étaient de véritables monu-ments où architectes, sculpteurs ou autres ferronniers d'art intervenaient.
Ce livre est une invitation à découvrir ce qu'on appelle aujourd'hui « patrimoine de proximité » mais qui ressemble parfois à un édifice aussi impressionnant que la Bastille et qui a aussi parfois un passé bien prestigieux.
Michel Mauger, avec beaucoup de précision, nous explique pourquoi, comment, avec quels deniers, tous ces ouvrages ardé-chois ont été faits. Grâce aux photos de Jérémy Mathur, on se rend compte du travail méticuleux des hommes pour réaliser certaines petites merveilles.
Regardez ce livre et emportez-le

[RETOUR]